Toute la lumière sur les lampions de la vieille ville de Hôi An

La beauté de la ville de Hôi An vient de son harmonie entre plusieurs éléments : ses maisons anciennes aux murs ocre-jaunes, sa gastronomie diversifiée et surtout ses ruelles embellies par les lampions.

Hôi An, 7 mars (VNA) – Hôi An est la destination la plus renommée du Centre du Vietnam. La beauté de cette ville vient de son harmonie entre plusieurs éléments : ses maisons anciennes aux murs ocre-jaunes, sa gastronomie diversifiée et surtout ses ruelles embellies par les lampions.
Toute la lumière sur les lampions de la vieille ville de Hôi AnLanternes artisanales à Hôi An. Photo : VNA

La nuit tombe. La vieille ville de Hôi An (province de Quang Nam) est illuminée par des milliers de lampions de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les dimensions. Une image qui restera gravée à jamais dans la mémoire des touristes. Les lampions les emmènent dans un voyage dans le temps, à l’époque où Hôi An était un port animé, il y a de cela plusieurs siècles. Toute la ville est auréolée d’une ambiance irréelle, quasi féérique, comme dans un film de fiction.

Ces lampions représentent l’âme de Hôi An et une partie inséparable de son identité. "Ils sont l’empreinte de Hôi An. Sans eux, la vieille ville perdrait de son charme. La ville est encore plus belle les soirs du 15e jour du calendrier lunaire", souligne Trân Hà, propriétaire de l’atelier de lampions Hà Linh.

Ce métier a vu le jour au XVe siècle, à une époque où la ville se développait de manière spectaculaire, avec notamment la construction des maisons.

Bambou et soie sont les deux matières premières nécessaires pour la confection d’un lampion. Tous deux sont abondants au Vietnam. Les artisans de Hôi An n’utilisent que les bambous locaux qui, selon eux, sont les seuls à répondre aux exigences en termes de flexibilité.

Les bambous sont trempés dans l’eau afin d’éliminer les termites, avant d’être fendus en tiges. Celles-ci sont ensuite perforées, réunies par un fil d’acier et ensuite assemblées autour de socles en bois. Enfin, vient la retouche de l’armature. Toutes les étapes sont manuelles et demandent de la patience et de l’habileté de la part des artisans.

Des symboles de la beauté de Hôi An

Aujourd’hui, tous les lampions sont facilement démontables pour favoriser le transport. Il s’agit-là d’une innovation des artisans de Hôi An afin de pouvoir plus facilement vendre leurs produits aux touristes de passage. "Les lampions de Hôi An ne sont pas la création d’une famille particulière. C’est le métier traditionnel que nos ancêtres ont transmis aux habitants", informe M. Hà.
Toute la lumière sur les lampions de la vieille ville de Hôi AnLa production des lampions nécessite des étapes minutieuses. Photo : CVN

Selon les artisans, fendre les tiges de bambou et coller la soie sur l’armature sont les deux étapes les plus importantes. On dit que la fameuse soie de Van Phuc à Hanoï est la plus appropriée pour les lampions de Hôi An. À la fois fine et solide, elle est agrémentée de motifs décoratifs variés.

À chaque couleur une signification. Le rouge pour la chance, le jaune pour le bonheur, le bleu pour l’espoir et la vitalité. "Le collage de la soie sur l’armature nécessite des compétences d’artisans chevronnés. Les débutants ne peuvent assurer cette étape. Il faut de la dextérité et de la minutie pour étendre la soie et enduire de colle les tiges de bambou", explique M. Hà.

Actuellement, Hôi An recense une quarantaine d’ateliers, qui emploient des travailleurs locaux. Ses lampions sont exportés vers plusieurs pays et sont devenus un des souvenirs les plus appréciés des touristes de passage.

Le circuit de visite des ateliers attire de nombreux voyageurs, qui peuvent comprendre toutes les étapes de production en mettant "la main à la pâte", guidés par les artisans. "J’aime fabriquer des lampions. J’essaye de me perfectionner.J’adore aussi Hôi An la nuit. C’est vraiment un endroit magique", partage une touriste étrangère.

La nuit tombe sur la vieille ville. En contemplant les lumières multicolores des lampions, les visiteurs sont comme transportés dans un monde féérique. Ces lampions, qui invitent à l’art de vivre et à réhabiter poétiquement le monde, constituent également un objet de décoration des plus magnifiques symbolisant le charme unique de Hôi An. - CVN/VNA
News Related

AUTRES NOUVELLES

Vietnam : près de 53 000 personnes ont été vaccinées contre le COVID-19

Nhân Dân en ligne – De 18h le 5 avril à 6h du 6 avril, le Vietnam n’a pas enregistré de nouveaux cas de COVID-19. Près de 53 000 personnes sont actuellement vaccinées... Read more »

Le Boeing 737 Max autorisé à transiter par l’espace aérien vietnamien

Le ministère du Transport et des Communications a approuvé une proposition de l’Autorité de l’aviation civile du Vietnam de permettre au Boeing B737 Max de transiter par l’espace aérien du pays. Read more »

Chol Chnam Thmay: le Comité central du FPV adresse des voeux aux Khmers d’An Giang

Une délégation du Comité permanent du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam s’est rendue mardi 6 avril dans la province d'An Giang (Sud) à l’occasion du Tet Chol Chnam... Read more »

Les organisations renforcent leur coopération contre l’autisme

Saigon Children's Charity a annoncé, mardi 6 avril, la coopération stratégique entre les organisations opérant dans le domaine de l'autisme au Vietnam. Read more »

Le Vietnam compte envoyer 90.000 travailleurs à l’étranger en 2021

Le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales s'efforcera d'envoyer 90.000 ouvriers vietnamiens travailler à l'étranger en 2021. Read more »

Covid-19 : l’ambassade du Vietnam plaide contre le racisme anti-asiatique aux Etats-Unis

Dans la lettre envoyée aux agences de l'administration fédérale américaine, l'ambassade du Vietnam aux Etats-Unis leur propose de prendre des mesures en vue de la sécurité pour les citoyens vietnamiens. Read more »

Les cuisiniers, ambassadeurs du tourisme

La gastronomie est d’une importance cruciale dans le développement du tourisme et le pouvoir d’attraction de toute destination. Pour mieux valoriser ce secteur, l’accent doit être mis sur la formation. Read more »

Hô Chi Minh-Ville: L’hôpital Cho Rây endosse le rôle de centre régional de formation

L'Association internationale de néphrologie a officiellement reconnu l'hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville comme l’un de ses centres régionaux de formation parmi les 21 qu’elle compte dans le monde entier. Read more »

La question de l’aménagement des espaces publics

Les espaces publics au Vietnam ne sont en général ni bien aménagés ni correctement enjolivés. C’est un problème récurrent qui exaspère les citoyens et les artistes des arts publics. Read more »

Plusieurs spécialistes allemands apprécient les réalisations du Vietnam

Selon le professeur Thomas Engelbert de l’Université de Hambourg, le combat contre l'épidémie de COVID-19 au Vietnam a été salué par le monde entier, avec un très faible nombre de décès. Read more »