L’UE promeut la garantie de la prédominance du droit en MO, selon des experts tchèques

Des experts tchèques ont précisé que l'UE s’intéressait et promouvait le règlement pacifique de la question de la Mer Orientale, dans le respect du droit international.

L’UE promeut la garantie de la prédominance du droit en MO, selon des experts tchèquesDes actes de construction illégale par la Chine en Mer Orientale. Photo: Reuters

Prague (VNA) - Des experts tchèques, lors des interviews accordés à l’Agence vietnamienne d’information, ont précisé que l'Union européenne (UE) s’intéressait et promouvait le règlement pacifique de la question de la Mer Orientale, dans le respect du droit international afin de contribuer à assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation pour la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde.

Le Dr Takashi Hosoda, expert en recherche sur la sécurité en Asie-Pacifique à l'Université Charles, a estimé que la Chine n'avait pas de base légale pour revendiquer sa souveraineté sur la majeure partie de la Mer Orientale, sous sa prétention de la « ligne à neuf tronçons ».

Takashi Hosoda a soutenu que les trois pays : Royaume-Uni, France et Allemagne avaient récemment envoyé un note à l’ONU pour exprimer leurs vues conjointes sur la question de la Mer Orientale, conformément au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS).

Auparavant, ces trois pays avaient également coordonné sa position au regard de cette question dans une déclaration commune exprimant leur inquiétude face aux tensions dans cette zone maritime en 2019.

Selon Takashi Hosoda, puisque l'Allemagne et la France sont deux pays qui jouent un rôle important dans l'élaboration de la politique commune de l'UE, les actions de ces trois pays montre que l'UE est de plus en plus préoccupée et promeut le règlement de cette question, dans le respect du droit international et la garantie de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et de survol dans cette zone maritime.

Le Dr Jan Hornat, expert en recherche indo-pacifique à l'Université Charles, a déclaré que la Mer Orientale avait des implications importantes pour l'UE non seulement en termes de sécurité et d'économie, mais également en termes d’"une zone maritime ouverte et libre". L'UE s’intéresse le plus à la nécessité de garantir la prédominance du droit, a-t-il souligné.
Selon Jan Hornat, l'envoi par les trois pays de la note à l'ONU démontre une position commune plus forte sur la question de la Mer Orientale afin d'augmenter la pression sur la Chine.

Vaclav Kopecky, chercheur en sécurité asiatique à l'Association internationale des affaires internationales, a constaté que la soumission par les trois pays de la note à l’ONU représentait la position commune de l'UE en général et de ces trois pays, en particulier, d’être préoccupée par la situation en Mer Orientale et par les activités de militarisation de la Chine dans cette zone. Ils ont souhaité contribuer à assurer la sécurité maritime en Mer Orientale pour la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde. -VNA

source
News Related

AUTRES NOUVELLES

L’ASEAN et la Chine pourraient devenir le moteur de la reprise des exportations sud-coréennes

Des entreprises exportatrices sud-coréennes s'attendent à ce que les marchés d'Asie du Sud-Est et de Chine soient le fer de lance d'une reprise de leurs exportations à l'avenir. Read more »

L’UE donne 2,4 millions de dollars au Cambodge pour une réouverture sécurisée des écoles

L'UE a donné 2,4 millions de dollars au Cambodge pour la réouverture en toute sécurité des écoles, selon l'agence chinoise Xinhua. Read more »

La Thaïlande promulgue un décret d’urgence pour interdire les rassemblements à Bangkok

Le gouvernement thaïlandais a interdit les rassemblements de plus de cinq personnes, en vertu d'un décret d'urgence visant à mettre fin aux manifestations de rue à Bangkok. Read more »

COVID-19 : le Laos assouplit des mesures appliquées aux arrivants

Le Laos a publié de nouvelles directives, assouplissant davantage les mesures de prévention de la pandémie concernant la mise en quarantaine des personnes entrant dans le pays. Read more »

Les ministres du RCEP exhortent l’Inde à reprendre les négociations

Le 14 octobre, les ministres de 15 pays d'Asie-Pacifique qui sont en train de négocier l'accord de Partenariat économique régional global, ont exhorté l'Inde à reprendre les négociations de cet accord. Read more »

FMI : le PIB de l’Indonésie pourrait reculer de 1,5% en 2020

Le ralentissement économique de l'Indonésie sera probablement pire que prévu, la plus grande économie d'Asie du Sud-Est ayant du mal à contenir le coronavirus, selon le FMI. Read more »

ASEAN : le groupe de travail de l’ACCWG-PHE se réunit en ligne

Le chef de l’ASEAN SOM du Vietnam a présidé la 4e réunion par visioconférene du groupe de travail du Groupe de travail du Conseil de coordination de l’ASEAN (ACC) sur les urgences de... Read more »

La cheffe de la diplomatie norvégienne donne sa vision du multilatéralisme

La ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Marie Eriksen Søreide s'est exprimée sur le multilatéralisme dans un contexte de tension géopolitique et de pression sur le système multilatéral. Read more »

Le Vietnam préside le 35e Forum en ligne ASEAN-Japon

Le vice-ministre des Affaires étrangères et chef de la délégation des hauts fonctionnaires de l’ASEAN (SOM) du Vietnam, Nguyen Quoc Dung, préside le 35e Forum en ligne ASEAN-Japon. Photo : VNA. Nhân Dân... Read more »

Cambodge : l’extension de la piste de l’aéroport international de Sihanoukville est terminée

Cambodia Airports a déclaré mardi l’achèvement de l'extension et de la rénovation de la piste de l'aéroport international de Sihanouk à Sihanoukville, au sud du Cambodge. Read more »