Le Vietnam et le Conseil de Sécurité de l’ONU : de nombreuses contributions pratiques

Le Vietnam et le Conseil de Sécurité de l'ONU : de nombreuses contributions pratiquesLe Premier ministre Nguyen Xuan Phuc prend la parole lors de la session de discussion ouverte du Conseil de Sécurité de l'ONU le 23 février. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - En février 2021, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 et de nombreuses autres questions importantes, le Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies a organisé beaucoup de réunions et publié diverses résolutions et déclarations importantes.

De nombreux problèmes chauds

Le mois dernier, la pandémie de Covid-19 a continué d’avoir un lourd impact sur la situation socio-économique mondiale. De nombreux pays ont déployé la vaccination pour leur population, ce qui suscite de nouveaux espoirs de prévention de l’épidémie et de reprise économique. Aux États-Unis, la nouvelle administration du Président Joe Biden continue de procéder à des ajustements politiques actifs pour participer à nouveau aux mécanismes multilatéraux. En outre, les questions de sécurité non traditionnelles telles que le changement climatique, le terrorisme et la sécurité alimentaire affectent toujours tous les aspects de la vie internationale, attirant la priorité pour discuter dans de nombreux forums.

Pendant ce temps, la situation en matière de politique et de sécurité dans de nombreux régions s’est compliquée. En particulier, le Myanmar est tombé dans une grave instabilité politique et sécuritaire après que les forces militaires de ce pays du 1er février a arrêté le conseiller d’État Aung San Suu Kyi, le président Win Myint et certains chefs d’État, ce qui a provoqué une vague de protestations généralisée et entraîné des pertes civiles lorsque l’armée utilisait la force répressive. Cette question est devenue un sujet chaud dans les forums de l’ONU.

D’ajouter que le conflit armé dans la région du Tigray (dans le nord de l’Éthiopie, à la frontière de l’Érythrée et du Soudan) qui a débuté en novembre 2020 a laissé environ 2,2 millions de personnes évacuées et 4,5 millions de personnes dans un besoin urgent d’aide. La situation du coup d’État haïtien est devenue plus intense lorsque les manifestants prévoyaient d’assassiner le Président et de renverser le gouvernement le 7 février. En Syrie, le 27 février, les États-Unis ont lancé des frappes aériennes sur des forces prétendument soutenues par l’Iran en Syrie au motif qu’elles avaient attaqué des missiles sur des bases américaines en Irak.

Consensus sur de nombreux contenus importants

Dans ce contexte, le Conseil de sécurité a organisé au total 28 réunions au niveau des ambassadeurs avec 13 séances publiques, 10 séances de caucus, cinq séances de publication des résultats du vote des résolutions et de la Déclaration présidentielle, une réunion informelle sur la mise en œuvre des accords de Minsk sur l’Ukraine.

Le Conseil de sécurité a approuvé les neuf documents, dont quatre résolutions sur (1) l’extension des sanctions contre le Soudan, (2) l’extension technique de la Mission de l’Union africaine (UA) en Somalie (AMISOM), (3) l’extension du mécanisme de sanctions du Yémen et (4) l’appel à un accès équitable au vaccin Covid-19 dans un contexte de conflit et d’instabilité ; les deux Déclarations présidentielles sur la situation en Afrique de l’Ouest et au Sahel et la situation en Libye ; les trois Communiqués de presse sur les bouleversements politiques au Myanmar et les attaques contre la Mission des Nations Unies au Mali et en République démocratique du Congo.

Le Conseil de sécurité a tenu de nombreuses séances de discussion pour attirer un grand nombre de hauts dirigeants des pays membres. Lors d’une séance de discussion ouverte de haut niveau sur le thème « Faire face aux risques liés au climat contre la paix et la sécurité internationales », la plupart des pays ont affirmé que le changement climatique était un défi pour la paix et la sécurité nationales, en appelant à l’intégration du contenu du changement climatique dans les documents et mécanismes du Conseil de sécurité.

Lors de la session ayant pour thème « Application de la résolution 2532 en mettant l’accent sur l’accès équitable aux vaccins Covid-19 dans le contexte des conflits et de l’instabilité », les pays ont souligné que l’efficacité et la sécurité de l’universalisation des vaccins jouaient un rôle important dans la limitation de la propagation de la pandémie et des pertes socio-économiques. À côté d’un soutien envers les activités du mécanisme COVAX, les pays membres ont déclaré que le Conseil de sécurité devrait promouvoir son rôle dans la lutte contre la pandémie, en particulier la promotion de la pleine mise en œuvre de l’appel au cessez-le-feu mondial du Secrétaire général des Nations Unies et de la résolution 2532, garantissant un accès humain sans entrave.

Lors de la réunion baptisée « La promotion d’un système de sécurité collective dans le cadre de la Charte des Nations Unies ; la question de l’usage de la force en droit international, des acteurs non étatiques et la légitime défense », les États membres ont affirmé le principe de ne pas utiliser ou menacer d’employer la force en conformité avec la Charte des Nations Unies, à l’exception des cas autorisés par Conseil de sécurité, ou de l’exercice du droit de légitime défense.

Contributions pratiques du Vietnam

Au cours du mois dernier, le Vietnam a continué de participer au Conseil de sécurité dans un esprit d’indépendance, d’autonomie, d’activité, de responsabilité et d’équilibre, démontrant clairement sa position de se conformer à la Charte des Nations Unies et aux principes fondamentaux du droit international. Le pays d’Asie du Sud-Est soutient des solutions aux conflits régionaux et internationaux par la négociation de paix. En même temps, la communauté internationale apprécie les efforts et les expériences du Vietnam dans le processus de reconstruction et de développement nationaux, l’intégration internationale et régionale du pays.

Le Vietnam continue également de maintenir une coopération active avec les pays membres du Conseil de sécurité, en particulier avec le Royaume-Uni, président du Conseil de sécurité en février.

Pour la première fois, le Premier ministre vietnamien participait à un événement dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU. Lors de la discussion ouverte sur la sécurité climatique le 23 février, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a appelé à une approche intégrale et équilibrée face au lien entre les défis de sécurité traditionnels et non traditionnels mondiaux, en particulier l’élimination des causes profondes des conflits telles que la pauvreté, l’inégalité, l’ingérence et l’imposition unilatérale.

Le chef du gouvernement vietnamien a appelé les États membres à respecter strictement la Charte des Nations Unies et le droit international, à renforcer des ressources pour soutenir les pays gravement touchés par le changement climatique, à garantir le respect de la souveraineté nationale, de l’autonomie et des principales responsabilités des pays, à mettre les intérêts communs de la communauté et de toutes les personnes au centre des stratégies et des plans de réponse au changement climatique.

Le Vietnam et le Conseil de Sécurité de l'ONU : de nombreuses contributions pratiques

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, lors d'une réunion du Conseil de sScurité. Photo : VNA.

En outre, le Vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, a assisté et pris la parole lors de la séance de débat public sur le thème « Maintien de la paix et de la sécurité internationales : Application de la résolution 2532 et garantir l’accès équitable aux vaccins contre le Covid-19 dans le contexte de conflit et de non-sécurité », tenue le 17 février. Dans son discours, le vice-Premier ministre a souligné que la communauté internationale devrait coopérer à la mise en œuvre d’une stratégie efficace de contrôle de la pandémie et de vaccination, en affirmant que les vaccins devaient être considérés comme une propriété commune de la communauté internationale et que les parties nécessitaient de garantir l’accès aux vaccins à des prix abordables pour tous les pays. En particulier, le Vietnam a exhorté les pays à accroître leur contribution au mécanisme COVAX.

Sur un certain nombre de questions internationales et régionales complexes, lors de la consultation politique du Myanmar, le Vietnam a exprimé son inquiétude face aux récents développements complexes, en appelant les parties liées à s’abstenir de prendre des mesures accroissant les tensions, à engager un dialogue pour trouver des solutions satisfaisantes, conformément à la Constitution, aux lois et aux aspirations du peuple du Myanmar, et à faciliter les progrès démocratiques.

Le Vietnam a espéré que le Myanmar stabiliserait bientôt la situation pour construire et développer le pays, pour la paix, la stabilité, la coopération dans la région, et continuerait à contribuer au processus de construction de la Communauté de l’ASEAN. De plus, la communauté internationale nécessite également de soutenir et de créer des conditions favorables pour le Myanmar dans ce processus sur la base du respect des principes d’indépendance, de souveraineté et de non-ingérence dans les affaires intérieures du pays, selon Pham Binh Minh.

En ce qui concerne la question Israël et Palestine, le Vietnam a affirmé son ferme appui à la solution à deux États conformément au droit international et aux résolutions de l’ONU. Sur la question de Yémen, le Vietnam a appelé toutes les parties concernées à mettre en œuvre l’appel du Secrétaire général des Nations Unies pour un cessez-le-feu et à respecter le droit international humanitaire. Au sujet de la Libye, le Vietnam a appelé à la mise en place rapide d’un gouvernement par intérim pour la paix, la stabilité et le long terme. Relativement à l’instabilité et aux conflits en Haïti, au Sahel, au Soudan, en Somalie et en Afrique centrale, le Vietnam a souhaité que les parties concernées promouvraient davantage la négociation, le dialogue et le règlement des différends par des moyens pacifiques, en soulignant l’importance de l’ONU, des organisations régionales et de la communauté internationale.

Quant à la prévention et à la lutte contre le Covid-19, le vaccin contre le Covid-19 est un atout mondial et devrait être distribuée de manière égale, à un coût abordable, selon le Vietnam.

En outre, le Vietnam continuera de bien remplir le rôle de Président du Comité de surveillance de l’application des résolutions du Conseil de sécurité sur le Soudan du Sud et d’organiser la réunion de ce comité sur la violence sexuelle, avec la participation du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies.

NDEL
News Related

AUTRES NOUVELLES

Le Vietnam soutient la stratégie de soutien régional des Grands Lacs africains

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies. Photo : VNA. Nhân Dân en ligne – Lors de la session en ligne du Conseil de sécurité sur... Read more »

Évènements dans le monde du 12 au 18 avril

* 12 avril : réunion sur la pandémie de COVID-19 entre la chancelière allemande Angela Merkel et les chefs d’État. * Les 12 et 13 avril : le ministre russe des Affaires étrangères,... Read more »

Le Cambodge et le Laos conviennent de promouvoir la coopération bilatérale et multilatérale

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen et son homologue lao Phankham Viphavanh ont tenu le 12 avril une vidéoconférence. Read more »

Le Laos enregistre deux nouveaux cas de COVID-19

Le Laos a signalé deux nouvelles infections par le nouveau coronavirus, portant le total à 51. Read more »

Le Vietnam appelle à enrayer la violence et à promouvoir le dialogue au Myanmar

Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU comprenant le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Estonie, la France, l’Irlande et la Norvège ont co-présidé une réunion virtuelle en «formule Arria» sur le Myanmar. Read more »

Un objectif ambitieux

Nhân Dân en ligne – L’adoption du plan de relance par le Congrès américain a encouragé le président Joe Biden à lancer un plan de réhabilitation des infrastructures de plus de 2 000 milliards... Read more »

Le FMI prévoit la croissance de pays de l’Asie du Sud-Est

La croissance économique du Cambodge connaîtrait une augmentation de 4,2% cette année et de 6,0% en 2022, ce qui placerait le Royaume parmi les pays de l’ASEAN à la croissance la plus... Read more »

Le FMI prévoit une croissance de 4,2% pour le Cambodge cette année

La croissance économique du Cambodge connaîtrait une augmentation de 4,2% cette année et de 6,0% en 2022, ce qui placerait le Royaume parmi les pays de l’ASEAN à la croissance la plus... Read more »

Le Minh Khai: Vice-Premier ministre du Vietnam

Lors de la 11e session de la 14e Assemblée nationale, il a été élu vice-Premier ministre de la République socialiste du Vietnam. Read more »

L’ASEAN et le Mexique promeuvent les relations dans le commerce et l’investissement

Un webinaire sur les opportunités d’affaires Mexique- ASEAN a été organisé le 7 avril pour promouvoir les relations bilatérales dans le commerce et l'investissement. Read more »