La nageuse Nguyên Thi Sari surfe sur les vagues de la vie

Pleine d’optimisme et d’énergie, la nageuse Nguyên Thi Sari est un exemple de travail, de passion et de détermination. Pour elle, la poliomyélite n’est qu’une des vagues sur lesquelles elle a dû surfer depuis son enfance.




nageuse, Nguyên Thi Sari, vagues, natation, Sari en compétition au Championnat national de la natation handisport 2020. Photo : T.P/CVN
Nguyên Thi Sari est une admiratrice de l’Australien Mark Vujicic, célèbre orateur né sans bras ni jambes. Elle a vécu une enfance difficile placée sous le signe de la précarité en raison des revenus très faibles de ses parents. À l’âge de 3 ans, la poliomyélite lui a fait perdre l’usage de ses jambes. Mais Sari ne s’est jamais plainte de son destin et a toujours fait face à son malheur avec obstination et persévérance.

Quand elle avait 9 ans, Sari devait parcourir plus de 7 km chaque jour dans un fauteuil roulant pour rejoindre l’école en empruntant un chemin de terre rouge chaotique. Cependant, le plus grand défi pour elle n’était pas la distance entre la maison et l’école, mais les yeux moqueurs de ses amis. Pendant les vacances d’été, au lieu de se reposer comme les autres élèves, la jeune fille se rendait à Hô Chi Minh-Ville pour vendre des patates douces au bord de la route ou exercer divers petits boulots à temps partiel. Elle s’efforçait de gagner de quoi payer les frais d’étude de la prochaine année scolaire.

Grâce à ses efforts soutenus, Sari a réussi l’examen d’entrée à l’université même si sa situation financière ne lui permettait pas d’y poursuivre une formation. En 2007, la jeune fille s’est de nouveau rendue à Hô Chi Minh-Ville pour y travailler comme ouvrière chargée d’effectuer la coupe de fil. Elle était déterminée à économiser suffisamment d’argent, malgré son salaire faible, afin de pouvoir suivre un cursus universitaire deux années plus tard. En 2012, elle a enfin obtenu son diplôme d’anglais de l’Université Hùng Vuong, avec le rêve de devenir professeur.

Lors de l’un de ses séjours à Hô Chi Minh-Ville, Sari s’est initiée à la natation. Cela a été une révélation et elle est devenue très rapidement le grand espoir national de la natation handisport. En effet, après seulement trois jours d’entraînement, elle pouvait déjà nager et trois mois seulement après ses débuts, elle a décroché à la surprise générale une médaille au championnat national. Son palmarès est désormais conséquent et elle a remporté de nombreuses médailles pour le Vietnam lors des Jeux d’Asie du Sud-Est pour handicapés (ASEAN Para Games) et des tournois asiatiques.

nageuse, Nguyên Thi Sari, vagues, natation, Sari et sa petite fille.
Photo : ST/CVN
Les bonnes performances de Sari lors des compétitions nationales et internationales lui ont ouvert de nouvelles portes, avec, cerise sur le gâteau, une nette progression de ses revenus. Au début, elle considérait la natation comme un simple loisir mais cette activité est devenue de manière inattendue sa principale source de revenus. Les primes de résultat et son salaire en tant que membre de la sélection nationale, lui suffisaient pour subvenir aux besoins de sa famille et même couvrir ses frais de scolarité et ceux de ses deux sœurs.

"J’ai désormais 36 ans et je ne pourrais plus obtenir les mêmes résultats qu’auparavant. Mais je continuerai à nager tant que je le pourrai car cette discipline m’a apporté beaucoup de choses et m’a donné une nouvelle vie. Cela m’a aussi permis de rencontrer des gens dans la même situation", confie-t-elle.

Fière de raconter son histoire à sa fille

En 2013, Sari a participé aux ASEAN Para Games organisés au Myanmar alors qu’elle était enceinte. Elle l’avait caché à tout le monde en raison de sa détermination de gagner de l’argent afin d’élever son enfant, comprenant les difficultés qui l’attendaient en tant que mère célibataire. Cette année-là, la baigneuse a reçu une prime décente grâce à ses réalisations: une médaille d’or et deux de bronze. Juste après le tournoi, elle a profité de son temps libre pour vendre des billets de loterie afin de compléter ses économies.

Après l’accouchement, ses performances ont diminué alors que les problèmes économiques devenaient de plus ne plus pesants sur ses épaules. Afin de gagner sa vie, elle a dû occuper divers emplois comme vendeuse de billets de loterie ou brodeuse de peinture. Maintenant, elle travaille comme ouvrière pour l’entreprise de fabrication de chaussures Jia Hsin. Chaque jour, elle se déplace plus de 40 km et travaille de l’aube jusqu’à 21h00 pour élever son enfant.

"Quand j’étais petite, je me sentais souvent complexée à cause de mon handicap. Mais maintenant, je m’efforce de bien vivre chaque jour pour devenir un bon exemple aux yeux de ma fille", déclare-t-elle.

Et de continuer : "Toute ma fatigue disparaît quand je vois mon bébé. Je n’ai pour seul espoir que l’amour de ma fille et sa réussite à l’école. J’espère aussi que ma propre histoire de vie sera une motivation pour vivre avec optimisme", dévoile-t-elle avec les yeux qui brillent.
Pham Thi Vuong Lu/CVN
News Related

AUTRES NOUVELLES

Un tableau panoramique pour faire revivre la bataille de Diên Biên Phu

Pour la première fois au Vietnam, une centaine d’artistes ont créé collectivement une peinture panoramique de la campagne de Diên Biên Phu. Read more »

Une collection inédite sur le général Vo Nguyên Giáp

Le vieux soldat Trân Van Duy considère toujours le général Vo Nguyên Giáp (1911-2013) comme son idole. Il possède aujourd’hui une collection extraordinaire d’images et de documents sur ce grand stratège vietnamien. Rencontre... Read more »

Bientôt le Prix des Beaux-Arts du Vietnam pour les enfants 2021

Photo d’iillustration : NDEL. Nhân Dân en ligne – Selon l’information du Département des Beaux-Arts, de la Photographie et de l’Exposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, le Prix... Read more »

Bientôt une boutique transactionnelle en ligne pour les artistes vietnamiens

Vietnam Artist Booking - VAB (www.vab.vn), un site web consacré aux artistes vietnamiens, sera lancé en juin par le centre Vietnam Artist Network et la Société de logiciels et de solutions XTEL. Outre... Read more »

Une boutique transactionnelle en ligne pour les artistes vietnamiens verra le jour bientôt

Vietnam Artist Booking - VAB (www.vab.vn), un site web consacré aux artistes vietnamiens, sera lancé en juin par le centre Vietnam Artist Network et la Société de logiciels et de solutions XTEL. Outre... Read more »

Nouveau livre : des histoires intéressantes sur la monnaie vietnamienne

Cérémonie de publication des livres sur l’histoire de la monnaie et du secteur bancaire du Vietnam. Photo: VNA, Nhân Dân en ligne – La Banque d’État du Vietnam (SBV) a publié, le 29... Read more »

Lancement d’un site internet pour les artistes vietnamiens

Le site internet Vietnam Artist Booking (www.vab.vn) sera lancé en juin par le Centre Vietnam Artist Network et la société mixte de technologie et de communication XTEL. Il permettra au public d’y trouver... Read more »

Achever un tableau panoramique pour faire revivre la bataille de Diên Biên Phu

La peinture sur la campagne de Diên Biên Phu avec 4.500 personnages est considérée comme une œuvre épique et encore plus précieuse lorsqu'elle est peinte par des jeunes, a estimé M. Luong Xuan... Read more »

Achever un tableau panoramique faire revivre la bataille de Diên Biên Phu

La peinture sur la campagne de Diên Biên Phu avec 4.500 personnages est considérée comme une œuvre épique et encore plus précieuse lorsqu'elle est peinte par des jeunes, a estimé M. Luong Xuan... Read more »

Festival international de photos du Vietnam 2021 à Ninh Binh

Photo d’illustration : Journal Hanoimoi. Nhân Dân en ligne – Le ministère vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme a récemment décidé d’approuver l’organisation du 1er Festival international de photos du... Read more »