Bac Ninh : Les bâtonnets d’encens noirs du village de Choa

La confection des bâtonnets d’encens noirs est considérée comme l’un des atouts du village de Choa, dans le district de Yên Phong, à Bac Ninh.

Bac Ninh : Les bâtonnets d’encens noirs du village de Choa Les villageois de Choa à Bac Ninh produisent une dizaines de tonnes de bâtonnets d’encens par an. Photo : CVN
Hanoï (VNA) - La confection des bâtonnets d’encens noirs est considérée comme l’un des atouts du village de Choa, dans le district de Yên Phong, à Bac Ninh, au Nord. Il est l’un des plus anciens villages traditionnels de cette province.

Personne à Choa ne sait précisément quand le métier de confection des encens noirs est apparu au village. Certains disent que cette tradition est née il y a plusieurs centaines d’années.

Le métier, transmis de génération en génération, repose sur le secret de fabrication de l’encens noir jalousement gardé dans chaque lignée afin que les communes et villages alentours ne puissent en voler la technique.

Dans le village de Choa, chaque famille fabrique son encens au début du 9e mois lunaire en prévision du Têt traditionnel. Cependant, dès le début de l’année, les villageois visitent les provinces montagneuses du Nord comme Tuyên Quang et Bac Kan pour y commander le Schizostachyum (type de bambou) et le charbon de bois nécessaire à sa confection… Il faut six mois pour accumuler et préparer tous les matériaux mais seulement deux mois pour fabriquer l’encens et vendre les produits finis.

La confection des bâtonnets d’encens est un travail minutieux exigeant une grande dextérité. Les matières premières, l’élémi de Manille et le charbon de bois, sont mélangées avec précision. Les bâtonnets sont ensuite séchés au soleil avant d’être vendus.

Les bâtonnets d’encens fabriqués au village de Choa se distinguent par leur couleur noire. Leur taille varie : 30 cm de long pour le plus petit tandis que le plus grand mesure 1,2 m. Une fois allumés, les bâtonnets dégagent une fragrance légère très spécifique, mais pas toxique.

Les temps modernes

Aujourd’hui, plusieurs étapes de fabrication de l’encens sont mécanisées afin de gagner du temps et augmenter la productivité. Selon les producteurs, les machines n’affectent pas la qualité de l’encens car les étapes de confection demeurent inchangées.

L’art de fabriquer l’encens n’a pas seulement un intérêt culturel, il est également source d’importants revenus pour la population locale. Actuellement, une quarantaine de familles sur les 650 du village exercent ce métier traditionnel. Des dizaines de tonnes de bâtonnets d’encens noir sont produites chaque année et rapportent un chiffre d’affaires des centaines de millions de dôngs par famille.

L’encens s’inscrit dans les coutumes et est intimement lié à la vie spirituelle des Vietnamiens. Il est un rituel incontournable des fêtes et du culte des ancêtres au sein de chaque famille.

Brûler un encens, c’est bâtir une "passerelle sacrée" entre la vie terrestre visible des êtres humains et le monde spirituel de la terre, du ciel et des dieux.

Le rituel de l’offrande d’encens aux dieux et aux ancêtres lors du Nouvel An lunaire, des fêtes ou des anniversaires de mort s’est transmis de génération en génération et perdure à travers le temps. Il est le symbole des valeurs culturelles et morales transmises aux générations futures et contribue à préserver l’identité culturelle et les valeurs du Vietnam.-CVN/VNA
News Related

AUTRES NOUVELLES

Exposition de photos sur le Vietnam et ses habitants en Roumanie

Cérémonie d’ouverture de l’exposition de photos sur le Vietnam et ses habitants en Roumanie. Photo : VNA. Nhân Dân en ligne – Le vernissage de l’exposition de photos sur le Vietnam et ses... Read more »

La première librairie intelligente de Hô Chi Minh-Ville

Le 18 septembre, la librairie intelligente FAHASA du 7e arrondissement a été inaugurée par la Société par actions d'édition de livres de Hô Chi Minh-Ville - FAHASA. Read more »

Un Kinh défenseur des valeurs Ede

Duong Van Tho est Kinh, l’ethnie majoritaire au Vietnam, mais il se passionne pour les gongs Ede, l’ethnie à laquelle appartient son épouse. Read more »

Une exposition de photos sur l’homme et la nature du Vietnam en Roumanie

Une exposition de photos sur le Vietnam et ses habitants a été inaugurée le 18 septembre à Bucarest, capitale de la Roumanie. Read more »

Le rêve européen de l’attaquante Hai Yên

Pham Thi Hai Yên, "héroïne" de la sélection de football féminin du Vietnam aux SEA Games 30, évoluera en Europe sous le maillot du Länk FC, au Championnat du Portugal de 2e... Read more »

Un roman de jadis sur la fidélité conjugale

Le roman populaire Pham Tai et Ngoc Hoa emploie des distiques six+huit pieds spécifiquement vietnamiens. Il exalte la fidélité au mari et constitue un réquisitoire très violent contre le régime féodal symbolisé par... Read more »

Réouverture des espaces piétons dans le quartier Hoàn Kiêm

Photo d’illustration. VNA Nhân Dân en ligne – L’arrondissement de Hoàn Kiêm a pris, le 17 septembre, une décision portant sur la réouverture des espaces piétons dans le quartier du lac. Lors d’une... Read more »

Théâtre virtuel, nouvelle tendance ou solution temporaire ?

Le théâtre en ligne constitue une solution pour les troupes des arts de la scène afin de se produire en temps de pandémie. Toutefois, si le théâtre en ligne permet de renouer avec... Read more »

Deux photographes vietnamiens primés à un concours international

Le Comité d’organisation du concours international de photos ASSAM CIRCUIT 2020 vient de faire connaître ses lauréats dont deux photographes vietnamiens. Read more »

Bientôt la Semaine du cinéma japonais 2020

La Semaine du cinéma japonais 2020 "Japan Hour by JFF" se tiendra du 25 septembre au 25 octobre à Hanoi, Ho Chi Minh-Ville et Da Nang. Read more »