À l’automne, un “Roland-Garros différent”, lourd et lent

Sans les rayons de soleil printaniers et les températures agréables qui vont avec, la terre battue parisienne est rendue plus lourde et plus lente par l'humidité et la fraîcheur automnales, et les conditions de jeu sont transformées. Voyage dans un "Roland-Garros différent".




mautomne, Roland-Garros, lourd L'Autrichien Dominic Thiem, lors de son match contre l'Américain Jack Sock, le 30 septembre 2020 à Roland-Garros. Photo : AFP/VNA/CVN
"Il n'y a pas de secret, tous les joueurs le ressentent : c'est le début de l'automne, la semaine dernière il faisait beau, mais cette semaine, c'est pluvieux, avec entre douze et quinze degrés, et les courts sont super lents, lourds. Et les balles deviennent grosses", décrit le Russe Karen Khachonov, N.16 mondial et quart-de-finaliste sur la terre battue parisienne en 2019.

Dans ce qu'il avait qualifié de "conditions les plus difficiles (qu'il avait) jamais connues à Roland-Garros" en amont de la quinzaine, Rafael Nadal ciblait notamment la météo exécrable - froid, pluie et vent - et ces nouvelles balles, qu'il avait décrites comme des "pierres" potentiellement dangereuses pour coude et épaule.

Quelle que soit la balle utilisée toutefois, dans ces conditions automnales, elle voyage moins vite, et ça devient plus compliqué de faire la différence. Elle traduit aussi moins certains effets que lui impriment les joueurs. En particulier, elle rebondit moins haut sous le lift, habituellement l'arme de destruction massive N.1 de Nadal Porte d'Auteuil.

Patience exigée

Résultat : "c'est difficile de réussir des coups gagnants, il faut beaucoup plus construire les points", résume Khachanov, en anticipant un tournoi avec "plus de rallyes" et "encore plus physique que d'habitude". Face à ce climat inhabituel, certains, comme Berretini ou Petra Kvitova (11e), ont diminué la tension de leur cordage. L'idée : en augmenter l'effet trampoline, pour gagner en puissance, quitte à perdre en contrôle.

Cogneurs et petits gabarits

On connaît au moins un spécimen, aux lourdes frappes de fond de court, qui aime avoir du temps pour décocher ses coups surpuissants, qui y trouve tout à fait son compte: Dominic Thiem.

"En Autriche, on a beaucoup de jours comme ça. Et quand j'étais junior et quand je jouais des Futures (la 3e division du tennis, ndlr), en mars en Croatie ou en République tchèque par exemple, il y avait beaucoup de tournois dans des conditions similaires. Dix, quinze degrés, des balles lourdes, se remémore Thiem. Ce n'est vraiment pas nouveau pour moi".

"J'adore quand le court n'est pas trop rapide et que j'ai du temps (pour poser mon jeu) en fond de court", poursuit-il. Le petit gabarit de Diego Schwartzman (1,70 m), tombeur de Nadal à Rome en soirée dans des conditions similaires à ses yeux, s'en réjouit aussi car "la balle ne rebondit pas trop haut".

C'est plus délicat pour les gros serveurs. "Ils ne peuvent pas générer beaucoup de puissance et de lift, ou mettre beaucoup de +kick+", décrypte la Grecque Maria Sakkari (24e).
AFP/VNA/CVN
News Related

AUTRES NOUVELLES

Hanoï : un concerts à but caritatif au bénéfice des sinistrés du Centre

Un concert intitulé ''Mère vietnamienne'' a été organisé dimanche 25 octobre à l’Opéra de Hanoï en hommage aux victimes des intempéries dans la région du Centre. Read more »

Le Musée de la province de Hung Yên se numérise

La cérémonie de présentation de la numérisation de certaines œuvres du Musée de la province de Hung Yên et de la visite virtuelle du banian La Tiên s’est déroulé le 23 octobre à... Read more »

Bientôt un circuit nocturne pour découvrir l’histoire de la capitale millénaire

En novembre prochain, les touristes venus à Hanoï seront invités à prendre part à un circuit nocturne baptisé "Décodage de la cité impériale de Thang Long". L’occasion pour mieux comprendre l’histoire millénaire de... Read more »

Des visiteurs affluent à Sa Pa pour participer à la Journée de la culture sud-coréenne

Des milliers de touristes étaient présents dans la ville de Sa Pa, province montagneuse de Lào Cai au Nord-Ouest, le 24 octobre pour assister à la Journée de la culture sud-coréenne. Read more »

Ouverture de la fête Ok Om Bok des Khmers à Tra Vinh

La fête khmère Ok Om Bok (culte de la lune et prière pour une bonne récolte) s’est ouverte dimanche 25 octobre à Soc Trang (Sud), par une série de cérémonies rituelles. Read more »

Le chant ca trù

Le ca trù - chant des courtisanes, inscrit en 2009 par l’UNESCO sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, était un noble divertissement réservé aux lettrés d’autrefois. Read more »

De mystérieux pétroglyphes découverts à Lao Chai

Six pétroglyphes gravés d’images de rizières en terrasses ont été identifiés en juillet à Lao Chai, une commune de la province montagneuse de Yên Bái (Nord). Des "superproductions" qui permettent de dévoiler des... Read more »

L’Institut d’éducation artistique du Vietnam voit le jour

Vendredi 23 octobre, la cérémonie de lancement de l'Institut d'éducation artistique du Vietnam (VIA Education) sur le thème ''Les fondateurs de l'éducation artistique mondiale'' a eu lieu à Hô Chi Minh-Ville avec une... Read more »

Près de 800 sportifs en lice au 18e Tournoi national junior de Vovinam 2020

Le 18e Tournoi national junior de Vovinam 2020 (art martial vietnamien) a eu lieu du 19 au 23 octobre dans la province de Hâu Giang (Sud). Read more »

Voyage dans la gastronomie sud-coréenne à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville

Une série d’activités se déroulent du 21 au 23 octobre et du 6 au 8 novembre à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville, dans le cadre de la Foire de la gastronomie Vietnam... Read more »